• logo plombier
  • Annuaire des Plombiers en France

  • 51048 plombiers référencés
    • Rechercher un plombier

    • Par région
    • OU par département
    • OU par code postal
  • Vous êtes un plombier ?

  • Pourquoi s'inscrire ?
  • Actualité plombier
  • Vérifiez votre présence
  • Inscription
  • Mise à jour de votre fiche
  • Inscription lettre de diffusion
  • La chasse aux fuites et aux gaspillages

  • Les fuites sont des postes de dépenses très importants pour un ménage. Certains outils permettent d'évaluer cette consommation et de diminuer ces coûts inutiles. Quelques astuces et équipements permettent de réduire considérablement la consommation en eau. Enfin, le choix des équipements est essentiel. L'écolabel européen et l'étiquette obligatoire figurant sur les machines à laver ou encore les lave-vaisselles permettent de choisir les produits les moins hydrophages.

    LES FUITES: UN COÛT CONSIDÉRABLE

    Selon l'INSEE, l'eau coûte en moyenne 3€ le m3 en France. On ne s'en rend pas forcément compte directement, mais les gaspillages et les fuites sont des postes de dépenses relativement importants pour les ménages. Selon l'ADEME , « une petite fuite d'eau sur un robinet représente 4 litres par heure soit 35 m3 par an (environ 100 € par an) dans le cas du goutte-à-goutte et 16 litres par heure soit 140 m3 par an (environ 450 € par an) pour un mince filet d'eau.» De même selon le site de Eau de Paris, une chasse d'eau qui fuit correspond à 220 m3 d'eau perdue par an soient 634€.

    En d'autres termes, si un robinet et une chasse d'eau fuient durant une année, cela coûte à un ménage l'équivalent d'un SMIC net, sans compter les pertes liées aux gaspillages. Aussi, les fuites et les gaspillages constituent des postes de dépenses relativement importants. En adoptant de bons gestes et en installant des équipements plus fiables et plus économiques, on peut voir sa facture largement diminuer.

    Afin, de mesurer sa consommation d'eau quotidienne, on peut utiliser le simulateur du site de Eau Paris. Ce dernier permet d'évaluer ses dépenses et les économies qui peuvent être réalisées. Très ludique, il permet de visualiser les postes de dépenses les plus importants en quelques clics.

    Le système Novéo est mis à disposition des syndics parisiens. Ce service gratuit permet de prévenir les syndics des postes de surconsommations, mais aussi des fuites.

    QUELQUES ASTUCES ET ÉQUIPEMENTS

    Pour éviter d'avoir de tels postes de dépenses, il convient d'appeler un plombier au plus vite en cas de fuite ou encore de changer ses équipements. De même, certaines installations relativement vétustes sont très hydrophages. C'est le cas notamment des robinets mélangeurs. (Consulter l'article relatif aux robinets pour plus de détails) Un autre problème peut être lié à la régulation de la température. Avoir de bons robinets est essentiel, mais les canalisations doivent elles aussi être bien isolées, bien calorifugées. Cela est d'autant plus important pour les canalisations qui passent par des pièces non chauffées. Les pertes de températures peuvent être importantes et induire une surconsommation. Enfin, quelques gestes simples tels que la récupération des eaux de pluie pour arroser la pelouse, ou l'installation d'une bouteille lestée dans le réservoir de la chasse d'eau, permettent d'économiser.

    Bien que les nouveaux équipements soient de plus en plus performants en ce qui concerne les économies d'eau, leur installation peut être relativement coûteuse. Certains systèmes, faciles d'utilisation et d'installation et relativement peu coûteux permettent de réduire la consommation. Les embouts mousseurs et les pommes de douches dites économiques (ou à turbulence) permettent d'agir sur le débit en fractionnant les gouttes ou encore en y associant de l'air. Cela permet d'avoir des jets plus puissants à débit équivalent et de réduire son débit de moitié. D'autres systèmes réduisent directement le débit. Il s'agit de « réducteurs de débit », qui s'installent au bout des robinets mélangeurs. Enfin, d'autres équipements permettent d'éviter les gaspillages dus à la régulation de la température de l'eau. Les stop-douches permettent de stopper l'arrivée d'eau tout la gardant à la même température.
    Les chasses d'eau constituent elles aussi des postes de dépenses importants. On peut opter pour des chasses d'eau avec des réservoirs plus petits et tout aussi efficaces. On peut aussi optimiser ses anciennes installations en limitant le réservoir grâce à des éco-plaquettes, que l'on peut placer dans le réservoir ou encore grâce à d'autres systèmes astucieux tels qu'une bouteille lestée. Enfin, on peut aussi les optimiser en installant des systèmes à double vitesse.

    Il est à noter que trois types d'isolants permettent de calorifuger les canalisations :

    des coquilles de fibres minérales ;

    des bandes de fibres minérales ;

    des manchons de mousse plastique.

    Pour l'isolation des chaudières et des ballons d'eau chaude, ce sont des rouleaux de fibres minérales qui sont utilisés. Ces rouleaux sont maintenus autour de de installation par du fil de fer ou de la mousse de polyuréthane." (Site de l'ADEME )

    L’ÉCOLABEL EUROPÉEN ET L'ÉTIQUETTE EUROPÉENNE

    Lors de l'achat d'un lave-vaisselle ou d'une machine à laver, deux éléments peuvent être pris en considération: la présence de l'Ecolabel européen et l'étiquette énergie européenne.

    L'Ecolabel européen est symbolisé par une fleur à douze pétales. Il signifie que le produit correspond aux normes européennes relatives à la protection de l'environnement. Mais il faut être vigilant. Le test pour la labellisation n'est pas obligatoire. Seules les entreprises volontaires s'y sont soumises. Aussi, la présence de ce label parmi d'autres produits dans un rayon ne signifie pas systématiquement que le produit compte parmi les plus écologiques, même si cela reste un bon indicateur.

    Par contre, l'étiquette énergie est obligatoire. La consommation d'eau des appareils est signifiée par un classement allant de A à G (pour les moins performants).

    Pour les machines à laver, cette étiquette européenne est constituée de trois lettres. La première est destinée à évaluer la consommation électrique, la seconde la consommation en eau et la dernière, l'essorage.

    Plus d'informations

    Pour connaître les entreprises ou les produits écolabellisés

    Aurore / 1plombier.fr

  • Infos utiles / connexes

  • En savoir plus sur les obligations de devis.
    Focus sur la certification RGE de votre activité.
    En savoir plus sur le label de fiabilité Qualibat.
    En savoir plus sur les délais de paiement aux fournisseurs.
    Modalités pour dépannages à domicile, à connaître.
    Comprendre le fonctionnement du compte prévention pénibilité.
    En savoir plus sur la profession de plombier et ses charactéristiques.
    Focus sur les objectifs de l'UNCP.